Photography / Volume


Les oiseaux disparus – 2017
Photographies (extrait)

The missing Birds – 2017
Photographs (extract)

Le Musée du château de Dourdan m’a passé commande, afin que j’interprète et mette en lumière leurs collections : celles présentées dans les salles du musée, et celle d’oiseaux naturalisés cachée dans les réserves depuis des années.

 


Tu es une Merveille (Collection belge) – 2017 – Photographies – En cours
You are a Wonder (Belgian collection) – 2017 – Photographs – Work in progress

FR :
Série inspirée des Merveilles des Cabinets de Curiosités – biens précieux nés du mélange d’éléments naturels et artificiels, présentés dès la fin de la Renaissance en Europe – je réunis des formes naturelles et industrielles abandonnées, m’en empare et les fais glisser dans l’imaginaire collectif contemporain. Je les trouve, les collecte, les photographie puis les remets en circulation dans leur pays d’origine. Ces rencontres sont précaires, instables ou périssables. La photographie en assure la pérennité.

ENG :
Inspired by the history and particularly the objects of the Mirabilia –  precious goods originating from a mixture of natural and artificial elements presented in the cabinets of curiosities, ancestors of today’s museums that appeared at the end of the Renaissance in Europe – Magali Lambert brings together natural and abandoned industrial forms, captures them and has them slide into the contemporary collective imagination. These encounters are precarious, unstable and perishable. The photograph ensures their durability.

 


Tu es une Merveille (Collection française) – 2015
60 photographies, formats variés, couleur sur papier baryté
1 meuble « Cabinet » regroupant la série, en hêtre non traité
2 grandes planches de dessins sur papier calque
You are a Wonder (French collection) – 2015
60 photographs, various formats, color on Baryta Paper
1 « Cabinet » furniture made of  beech wood
2 larges drawings on layer paper

 


Eres una Maravilla (Tu es une Merveille, collection espagnole) – 2013
Réalisée pendant la résidence à la Casa Velasquez (Académie de France à Madrid)
70 photographies, formats variés, couleur sur papier baryté, épinglés dans des boîtes à insectes
4 meubles « Cabinet » regroupant la série, en pin non traité
200 dessins
1 livre
You are a Wonder (Spanish collection) – 2013
70 photographs, various formats, color on Baryta Paper
4 « Cabinet » furnitures made of  pine wood
200 drawings
1 book

 



Celui qui dit l’ombre – 2015
Photographies (extrait)
The one that tells the shadow – 2015
Photographs (extract)

FR :
Durant l’année 2014-2015, j’ai fait plusieurs séjours dans le centre de la France. J’ai suivi des chasseurs et des agriculteurs. Dès qu’ils étaient amenés à tuer un animal – le gibier des chasses, ou les nuisibles des exploitations agricoles – j’en ai réalisé le portrait. La vie réside encore dans l’œil. C’est le passage de la vie à la mort que j’ai ici photographié.

 


Portraits #1 – 2014
11 Photographies gravées, 50 x 50 cm et 20 x 20 cm, couleur sur papier brillant, épinglés au mur
Portraits #1 – 2014
11 incised Photographs, 50 x 50 cm et 20 x 20 cm, color on glossy paper

Portraits de taxidermies usées collectées, ensuite mises en scènes dans l’installation Diorama #1 (2014).

 


Diorama #1 – 2014
1 Photographie 2,50 x 1,50 m
Impression sur bâche
11 Taxidermies encirées
1 Boucle vidéo (0’52)
Diorama #1 – 2014
1 Photograph 2,50 x 1,50 m
Printed on a tarpaulin
11 Taxidermies waxen
1 video (0’52)

Collection de taxidermies usées, placées dans la nature à la tombée du jour, avec des bougies allumées sur elles, puis entièrement protégées par la cire.

 

 


Massacres –
2014
30 Photographies gravées, formats variables, noir et blanc sur papier brillant, épinglés au mur
Trophies – 2014
30 incised Photographs, various formats, black and white printed on glossy paper

« Ce matin, je suis partie en forêt surprendre les ombres et c’est la vie qui m’a trouvée. Incarnée dans le corps d’une biche, dans le corps d’un cerf, incarnée dans le mien, nous étions là, la biche, le cerf et moi, dans la forêt, silencieux. »

 


Comme ils respirent (Collection d’histoires d’amour) – 2016
Photographies argentiques noir et blanc tirées sur objets en verre (extrait)
As they breathe (Love stories collection) – 2016
Silver process black and white photographs printed on glass objects (extract)

FR:
Je photographie les personnes qui partagent ma vie. À chaque rupture, je choisis une des photographies de l’amoureux ou de l’amant, associée à l’un des objets qui a vécu en notre présence. Il doit être transparent. J’emmène alors l’objet en chambre noire. Par un procédé technique, la photographie du disparu est directement tirée sur l’objet en verre, avec la méthode traditionnelle. Lorsque son image émerge du liquide dit « révélateur », je sais que l’histoire appartient au passé. J’aurai à tout moment accès au souvenir par le biais de cet objet reliquaire. Mais sans lumière, il demeure illisible : il faut éclairer le souvenir afin de pouvoir y accéder.

ENG :
It is a collection of defunct love stories. I photograph the people who share my life. After every break-up, I select a photograph of that lover and associate it with one of the objects that shared our lives. The object has to be transparent. And there begins the process. I take the object into the dark room and apply a traditional method to develop the photograph of the lost one onto the glass object. When their image emerges from the developer solution, I then know that the affair belongs to the past. Yet I’ll always be able to reach the memory through the reliquary object. Without light, it remains illegible, nonetheless – you have to throw light on the memory to reach it.

 

Publicités